aqua-planete



"Déménagement d'un aquarium eau de mer récifal"


    Un déménagement est une étape assez délicate et très appréhendée par les aquariophiles, il va falloir être méthodique, organisé et très soigneux pour limiter les pertes ainsi que les casses au maximum.

    Pour mettre le plus de chances de votre coté, prévoyez bien tout à l’avance, autant du coté matériel que les étapes que vous allez effectuer, avant de commencer, il est très important de savoir exactement tout ce que vous ferez, dans le bon ordre, sans rien oublier et sans rien négliger (ça parait logique, mais c’est souvent ce qui arrive dans la précipitation d’un déménagement).

    Ce déménagement sera aussi l’occasion unique de nettoyer certaines parties du bac et le débarrasser des sédimentations au sol.

Avant le déménagement :


    Avant de commencer, vous devrez déjà bien avoir étudié la future place de votre bac dans votre nouveau logement, sans oublier certains détails importants comme par exemple, prises de courant à proximité, orientation du bac suivant le soleil dans la pièce, attention au poids du bac si vous êtes à l’étage, vous devez vous assurer que le plancher résistera et ce même s’il est contre un mur porteur (souvenez vous qu’un récifal pèse au moins 1,5 fois son volume en eau, c’est çà dire au moins 600kg pour un 400 litres, mais c’est souvent bien plus).

La préparation :


    Un déménagement va extrêmement bousculer l’activité biologique du bac, et stresser fortement vos animaux, il est donc impératif de respecter certaines règles, et surtout les règles d’hygiène. Aussi, il vous appartient de trouver une solution pour que l’ensemble reste à une température permanente comprise entre 22 et 29°c, donc, inutile de penser à l’eau ou aux PVs qui passent la nuit dans le camion du déménageur en plein hiver.

Vous devez prévoir :
-- De quoi stocker le volume du bac en bidons, jerricans et autres récipients, bien sûr, tous doivent être propres et de qualité alimentaire, tous ces récipients devront être rincés et lavés.
-- De l’eau osmosée et salée que vous préparerez quelques jours à l’avance. (environ 20 à 30% du volume du bac).
-- Plusieurs caissons polystyrène, le nombre et volume en fonction de ce que vous avez dans votre bac (voyez avec votre magasin aquariophile, généralement, ils les donnent, de plus, ça les débarrasse). Des grandes caisses plastique type caisses de rangement (avec couvercle) sont aussi bien si vous en avez, voir mieux car vous pourrez transporter eau, PVs et quelques coraux en même temps, ce qui serait un point positif pour les PVs.
-- Un seau vide et propre.
-- Un rouleau d’essuie tout.
-- Raclette, épuisettes, éponge, serviette…
-- Des sacs de transport aquariophile.
-- Des petites boites hermétiques sont assez utiles aussi.
-- Une petite pelle de cuisine.

Les différentes étapes :


    L’ayant fait plusieurs fois, je vous conseille fortement de déménager le bac un autre jour que le déménagement de la maison (quelques jours avant ou quelques jours après), car rien que pour le bac, comptez largement la journée entière, vous aurez donc très peu de temps pour le reste. Vos chances de réussite seront très nettement supérieures si vous remettez le bac en eau le soir même, une nuit à passer hors du bac peu s’avérer catastrophique pour l’ensemble de la population car plusieurs problèmes capitaux se poseront (manque d’humidité, température basse et oxygène).

    IMPORTANT : Suivant votre déménagement, il faudra peut être prioriser certaines étapes, par exemple si vous avez 400 kms à faire et pensez pouvoir réussir à remettre le bac en eau le soir même, vous serez éventuellement obligé de laisser de coté le nettoyage du matériel afin de privilégier la remise en eau le jour même (ce qui reste une priorité absolue dans la mesure du possible). Cette remise en eau le jour même avec du matériel non nettoyé, il est vrai que c’est pas génial du tout, mais si ça peut éviter au bac de passer la nuit dehors, ce n’est tout de même mieux. Bien sûr, si le temps à disposition vous le permet, le nettoyage du matériel est très important.

    Vous voila prêt, voici quelques étapes qui pourraient vous aider à vous organiser.

*Equipement de seconde importance:

    Si le bac est fortement équipé, vous pourrez commencer par démonter le matériel de seconde utilité (groupe froid, osmolateur, pompes de dosage, osmoseur, RAC, pompes de brassage additionnelles) le jour précédent, ce qui vous évitera de perdre du temps le jour J car la journée du déménagement va être très longue et très chargée.

    Chaque matériel démonté doit être entièrement vidé, nettoyé et révisé (au moins visuellement), vérifiez bien que tous les câbles qui se trouvaient dans l’eau ne sont pas abimés, ni craquelés du fait de l’agressivité de l’eau salée. Démontez et nettoyez bien les rotors des pompes ainsi que leur logement.

    Petite astuce, l’eau osmosée va bien pour nettoyer le matériel, de plus, elle élimine d’éventuels parasites en eau de mer. N’utilisez aucun détergent.

    Vous pouvez d’ailleurs aussi démonter la rampe d’éclairage, vider tout ce qu’il y dans le meuble du bac (nourriture, matériel du petit entretient … bref, tout ce dont vous n’aurez pas besoin demain, cela sera toujours du temps de gagné.

*Le jour J :

    Vous voila prêt, devant le bac, tôt le matin, prenez un bon café. Bon courage pour la suite !!!

*Equipement :

    Afin de laisser le bac en eau avec ses habitants le plus longtemps possible, démontez tout le matériel électrique comme les pompes à eau, le chauffage, (après avoir débranché la prise principale alimentant le bac bien sur), nettoyez-le (voir chapitre précédent) en même temps afin de ne pas avoir à revenir dessus.

Les coraux :

    Une fois prêt à vider le bac, il vaut mieux commencer par le plus fragile, les coraux. Il y a ici plusieurs solutions, la première est la plus simple, si vous possédez des caisses plastiques (type caisses de rangement) assez grandes, il est possible d’y mettre à la fois des PVs avec leur coraux ancrés (genre acropora, montipora, discosoma etc…), ce qui évite de devoir les casser en partie, elles permettront aussi de les remplir d’eau, ce qui reste un énorme avantage car les PVs resteront en permanence dans l’eau. Si c’est votre cas, les PVs avec leurs coraux devront être bien calés dans la caisse afin de ne pas bouger, ce qui pourrait provoquer de la casse, bien sur, arrangez-vous pour que les coraux ne se touchent pas.

    Les coraux du genre mous et LPS seront détachés et stockés soit dans les grandes caisses plastique (ci-dessus), soit dans des petites boites hermétiques (préférable), soit dans des sacs aquariophiles, remplissez d’eau de façon à ce que les coraux soient totalement immergés. Mettez un corail par boite ou sac. Si vous placez des coraux dans des sacs aquariophiles, soyez très attentif à la manipulation, un corail casse en moins de temps qu’il n'en faut pour le dire. Tous les sacs seront ensuite placés dans un caisson polystyrène et calés entre eux, aucun sac ne doit pouvoir bouger ou se coucher.

    Si le déménagement prend plus de 24heures, il faudra alors remplir les sacs à l’oxygène pur.

Les pierres vivantes :

    Une fois les coraux retirés, l’étape suivante sera les PVs, chaque pierre enlevée devra être inspectée attentivement afin de ne pas y laisser un escargot, BH, crevette ou autre invertébré. En retirant les PVs, secouez-les très légèrement afin de les débarrasser de leur sédimentation.

    Là aussi, si vous possédez des grandes caisses de rangement, c’est l’idéal car vous y mettrez PVs et eau à la fois, d’une pierre deux coups.

    Sinon, retirez chaque pierre et enroulez-les une à une dans du papier journal que vous aurez préalablement plongé dans l’eau du bac afin de le gorger d’eau. Ensuite placez ces PVs enveloppées dans un caisson polystyrène, mettez-en le maximum mais en prenant garde de pouvoir porter cette caisse sans que son fond casse lorsque vous la soulèverez. Donc, à manipuler avec précaution sans vous briser le dos non plus. Attention, cette solution présente un risque d'endommager sévèrement la microfaune des PVs, ce qui peut se traduire par une possible montée d'ammoniaques lors de la remise en route.

Les invertébrés :

    Une fois les coraux et PVs retirés (après avoir pris bien soin de ne pas laisser d’invertébrés sur les pierres), retirez les crevettes, Bh, escargots et autres invertébrés et placez-les soit dans des petites boîtes, soit dans des sacs aquariophiles, procédez de la même façon que pour les coraux. Là, vous pourrez mettre plusieurs spécimens de même espèce dans le même sac, mais surtout sans surcharger (par exemple, 2 crevettes dans l’un, 4 escargots dans l’autre etc…), une fois encore, si vous assez les grandes caisses de rangement, vous pouvez les mettre dans ces caisses (avec l’eau, les PVs et coraux ancrés).

Les poissons :

    La dernière étape du vivant concerne les poissons, le bac étant vide de coraux et Pvs, la pèche sera alors assez facile, mais elle devra se faire le plus calmement possible sans les stresser, donc deux épuisettes seront préférable afin de les piéger rapidement sans les fatiguer.

    Vous pouvez néanmoins retirer les ¾ de l’eau avant de les pêcher, ce qui rendra la tache encore plus facile. (bien sûr, cette eau sera gardée et stockée en bidon), comme vous aurez enlevé les PVs et bien remué le bac avant, il est préférable de filtrer cette eau sur perlon lorsque vous la retirez.

    Pour les poissons, il sera placé un poisson par sac, ne mettez pas trop d’eau car l’air manquera plus que l’eau, on met en général 15 à 25% du volume du sac en eau, le reste en air, mais suivant la taille du poisson, il ne doit pas se retrouver couché dans le sac par manque d’eau. Si le déménagement prend plus de 6 heures, il faudra alors remplir les sacs à l’oxygène pur.

    Vous pouvez là aussi utiliser des plus grands récipients qui possèdent un couvercle comme des caisses, glacières, seaux… ce qui permettra de placer plusieurs poissons (je ne l’ai pas toujours précisé, mais les caisses type rangement doivent toujours posséder un couvercle, même si sa fermeture n’est pas hermétique). Dans tous les cas, que ce soit caisses, seaux, glacières etc… ne mélangez pas trop les espèces, les chirurgiens devront être seuls par exemple alors que les clowns et demoiselles pourront être regroupés.
    Cette méthode présente une avantage assez important, l’oxygénation sera moins problématique qu’en sac, vous pourrez toutes les 1 ou 2 heures ouvrir le couvercle afin de changer un peu l’air dans le récipient.

L’eau :

    Une fois les poissons retirés, il ne devrait logiquement rester que l’eau et le sable. Retirez toute l’eau en la filtrant sur perlon (à l’aide d’un entonnoir par exemple). N’oubliez pas la réserve qui se trouve dans la décantation (suivant la configuration du bac).

Le sable :

    Attention à deux choses avec le sable, la première, ne le remuez pas trop avec les doigts, vous risquez d’y trouver quelques vers de feu, ce n’est pas spécialement douloureux, mais ils sont très urticants et ça peut provoquer des bonnes démangeaisons, donc, examinez-le en le remuant avec par exemple une fourchette, la seconde, il va falloir être assez prudent en le retirant, il ne doit surtout pas frotter sur les vitres, ca laisserait des rayures assez importantes.

    Pour le retirer, utilisez une petite pelle de cuisine jusqu’à tout enlever, une fois retiré c’est une bonne occasion de le rincer plusieurs fois, de préférence avec de l’eau du bac. Afin de garder un peu de sa flore bactérienne, essayez de le stocker dans l’eau (toujours de l’eau du bac), remplissez simplement le seau ou il se trouve d’eau jusqu’à la surface du sable.

Nettoyage du bac :

    En premier, vous pouvez sécher le fond du bac avec du papier essuie-tout, puis une fois sec, un petit coup rapide d’aspirateur (seulement si vous êtes certain qu’il n’y a plus d’eau ou d’humidité) pour retirer les derniers grains de sable qui peuvent d’avérer dangereux pour le verre. Faites la même chose pour la décantation, là, il faudra probablement décoller divers crustacés solidement attachés au verre, pour ceci ainsi que pour les vitres du bac (notamment la vitre arrière), une lame de cutter convient parfaitement à condition de faire très attention de ne pas rayer le bac bien sur, mais surtout de ne pas abîmer les joints de colle, c’est très important car ca ferait un point de rupture, donc par prudence, n’approchez pas la lame à moins de 1 cm des joints. Dans la mesure du possible et si le temps vous le permet, essayez de nettoyer le bac au maximum, autant les vitres que la décantation, c’est rare d’avoir cette occasion donc il ne faut pas la laisser passer.

Chargement du bac :

    Tout est prêt, vous chargerez le bac en premier et tout ce qui est vivant en dernier, ceci dans un principal intérêt de garder une température stable le plus longtemps possible.

Transport :

    Pour le transport, comme dis plus haut, le vivant ne passera pas la nuit dans un camion en hiver, donc, sauf cas impossible, il faudra au moins l’emmener le jour même dans votre future demeure et le placé dans une pièce chauffée.

Remise en place du bac :

    Une fois sur place, rassurez-vous, vous avez fait le plus dur et le plus long. Placez le bac dans son emplacement définitif et avant le remplissage, assurez-vous qu’il soit bien stable et de niveau autant dans le sens de la longueur que dans le sens de la profondeur.

Réinstallation du matériel :

    Réinstallez le matériel de première importance (pompe, écumeur, chauffage etc…) sans le brancher pour l’instant.

Remise en eau :

    Reversez l’eau que vous avez retiré jusqu’à la moitié du bac environ.

Remise en place des pierres vivantes :

    Replacez les pierres vivantes, faites bien attention de les remettre dans le bon sens, la partie blanche dessous, tout comme à la première mise en service de votre bac, assurez-vous qu’elles soient bien toutes calées et qu’il n’y ait pas de risque d’éboulement. Si vous aviez des grandes caisses avec les PVs et coraux dessus, essayez au maximum de les remettre plus ou moins à la même place qu’avant.

Remise en place du sable :

    Une fois les Pvs en place, versez le sable délicatement au fond du bac, attention, il est très important que les PVs reposent sur la vitre du fond (ou un support), mais en aucun cas posées sur le sable.

Les coraux, invertébrés et poissons :

    Avant de relâcher vos animaux, vérifiez tout de même que la température de votre bac corresponde à celle ou se trouvent vos hôtes. L’eau que vous avez stocké ne pas être en dessous de 22°c. Si l’écart de température est trop important (supérieur à 1°c), il faudra la rééquilibrer lentement avant de transférer vos animaux dans le bac.

    Placez en premier vos coraux, si le bac était fortement peuplé, prenez bien en comptes les distances utiles entre chaque espèce pour éviter les problèmes de brûlures. Ensuite, ajoutez les invertébrés, puis les poissons.

    Pour terminer, ajoutez l’eau qui manque, vous aurez inévitablement eu de la perte en eau, c’est pour cette raison que vous en avez préparé à l’avance.

Dernières révisions :

    Tout est en place, revérifiez une dernière fois toute votre installation au complet, puis si tout est OK, rebranchez le bac.

    Voila, la phase la plus dure est terminée, il faudra observer attentivement le comportement général du bac, que ce soit au niveau du vivant mais aussi du matériel. Il ne vous restera plus qu’à réinstaller vos accessoires de seconde utilité (Pompes de dosage, osmolateur, GF …), mais là, ce n’est plus de l’urgence…

BON COURAGE

____________________

Les 8 derniers sujets du forum :

SujetRéponsesVusDernier message
capot 250rds26018/08 à 07:21 par récif83
balling1124817/08 à 10:19 par Patounet68
blennie bicolore devient blanche pâle57615/08 à 13:26 par Alex040589
Le reef de "Patounet68"214605313/08 à 20:15 par Patounet68
le reef de Ytsack (2)26169113/08 à 19:23 par ytsack
Rampe Led Daytime (120cm)02613/08 à 18:59 par ytsack
Le reef de "Biguy"1440513/08 à 13:29 par Biguy
Le Reef de Sulfir (2)710813/08 à 08:52 par rocknroll2_69



 ______________________________________________________________ 

Copyright © 2002-2013 aqua-planete.com
Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite.
Droits d'auteur enregistrés. CopyrightDepot.com sous le numéro 00049351

 ______________________________________________________________