aqua-planete



"Entretien d'un aquarium récifal"


    Pour un bac récifal, l’entretien est moins lourd à gérer qu’un aquarium d’eau douce, mais il doit être plus régulier et plus précis.

    La valeur de base serait de changer environ 20 à 30% du volume net par mois, et ceci, étalé en plusieurs fois. Pour les bacs récifaux spécifiques sans poissons ou comme les bacs tournant sous la méthode Jaubert, on peut envisager un changement d'eau très largement inférieur.

    Afin d'éviter de faire subir à nos habitants (poissons, coraux et invertébrés) tous choc osmotique ou thermique, l’idéal est de changer 5 à 10% du volume d’eau par semaine. L'eau changée doit avoir une température et des caractéristiques le plus proche possible des caractéristiques de l'eau de votre bac et avec un taux de nitrates nul.
    L’eau utilisée pour ces changements sera toujours et uniquement de l’eau osmosée, le sel qu’on y ajoute apportera les éléments utiles à son équilibre.

Changements d'eau :

   Au fil des jours, l’aquarium étant un milieu fermé, se charge en nitrates du fait de l’élimination des déchets organiques via le cycle de l’azote bien que le système Berlinois agisse en opposition.
Le changement d’eau consiste à changer l'eau manuellement par siphonage. Pour cette méthode, il est recommandé en amont de brasser la nouvelle eau une douzaine d'heures afin que le sel soit parfaitement mélangé, aussi, une eau dite neuve est agressive dans un bac récifal.
Pour le siphonage, la solution de base se fera toujours dans le procédé des vases communiquant à l'aide d'un tuyau entre l'aquarium et un seau. L'eau retirée n'a pas de points précis pour être aspirée, aussi bien en pleine eau, à la sortie d'une pompe, dans la décantation...Un autre moyen plus ou moins critiqué est de le faire avec une "cloche", l'eau retirée sera prise dans le gravier, cette solution a plusieurs avantages, elle permet de nettoyer le sable, de l'aérer, enfin et surtout, elle aspire beaucoup de déchets cachés en phase de décomposition qui seraient susceptibles de se transformer en nitrates voir même en nitrites s’ils sont trop importants, attention, pour les bacs tournant sous la méthode Jaubert, bien entendu, on utilise pas cette option.

Exemple pour un petit récifal de 300 litres avec changement d’eau hebdomadaire :

    Afin de rendre votre tache plus simple, prévoyez 2 seaux, un chauffage et une pompe de brassage (500 à 1000 l/h environ) que vous garderez uniquement pour ces opérations.
-Jour moins un : Préparation de la nouvelle eau, environ 20 litres d’eau osmosée.
Dans cette réserve de 20 litres, installez un chauffage réglé à la même température que votre bac et installez-y aussi une petite pompe de brassage. Attention à ce que la pompe de brassage ne soit pas bloquée, ça arrive lorsqu’elle a séchée après l’utilisation de la fois précédente, parfois le sel bloque son rotor. Une fois en route, ajoutez votre sel (pour 20 litres, environ 700 grammes).
-Jour J : Votre eau tourne depuis 24h environ, contrôlez sa densité et sa température.
Retirez 20 litres d’eau de votre aquarium (dans le deuxième seau).

ATTENTION, pensez avant cela à débrancher votre osmolateur si vous en avez un et coupez vos pompes de brassage, surtout si elle sont placées derrière une surverse. Une fois l’eau retirée, versez l’eau que vous avez préparé, assez lentement dans le bac ou dans la décantation.
Recontrôlez votre densité et ajustez là si besoin, elle doit être stable, les changements de densité sont très néfastes pour l’ensemble de la population, si vous devez la réajuster, ça sera de l’ordre de ½ point par heure, jamais plus.

Les tests :

   Pour en savoir plus sur les paramètres d’eau cliquez ici.

Les paramètres en eau de mer :

    Voici quelques paramètres importants à avoir!

-Température : 26°c (plage allant de 25°c à 28°c)
-PH : 8,1  (plage allant de 7,9 à 8,3)
-Densité : 1023(plage allant de 1022 à 1024)
-Calcium - Ca : 420 mg/l (plage allant de 390 mg/l à 450 mg/l) 
-Magnésium - Mg : 1270 (plage allant de 1070 mg/l à 1370 mg/l)
-Strontium - Sr : 12 mg/l (plage allant de 6 mg/l à 18 mg/l) (Un manque est moins dangereux qu'un excès).
-Iode - I2 : 0,06 mg/l (plage allant de 0,02 mg/l à 0,15 mg/l)
-KH : 7 (plage allant de 6 à 9)
-Nitrates -NO3 : < 10 mg/l (Le zéro absolu n'est pas forcement le mieux, se tenir entre 3 mg/l à 5 mg/l semble préférable)
-Nitrites - NO2 : < 0,01 mg/l
-Phosphates - PO4 :  < 0,05 mg/l
-Ammonium/ammoniaque - NH4/NH3 : < 0,01 mg/l

    Les paramètres les plus importants dans cette liste seraient la densité et la température pour commencer, puis les NH3, les NO3, le calcium, le Magnésium et le Kh, les autres paramètres sont bien sur importants aussi. (Je n’ai pas cité les NO2 qui bien sur, ne doivent pas être décelables, encore plus dans ce type de bac que dans tous les autres).

    Les NH3, (ammoniaques). Il faut savoir qu’avec un pH de 8,2 les NH3 sont environ 5 à 6 fois plus toxiques qu’avec un pH de 7,5, ils sont la première phase de dégradation des déchés organiques. Pour un récifal peu peuplé en poissons, ce paramètre ne pose pas trop de problème car sa valeur n’est pas sensé monter (tout comme les NO2).

    Le Calcium, Magnésium et Kh seront ajoutés suivant le résultat de vos tests, aucun des 3 ne doit manquer ni être en excès. Pour les petits bacs jusqu’à 200 litres, des additifs en concentrés sont souvent suffisants, les paramètres doivent rester stables donc les ajouts doivent être fait souvent et par petite quantité, ne remontez jamais un calcium ou un magnésium de plus de 10 mg/l/jour.
Au-dessus de 200 litres, les additifs ne suffisent souvent plus, il faut alors avoir recours soit à un réacteur à hydroxyde, soit un réacteur à calcaire, soit la méthode Balling.
Attention toutefois aux réacteurs hydroxyde qui ont tendance à abaisser le Kh.
Pour remonter le Kh car sa consommation en récifal est assez importante, nous avons plusieurs solutions, le réacteur à calcaire, la méthode Balling ou le Buffer. Le problème avec les Buffer, c’est qu’il le remonte violemment, entraînant une précipitation de calcium, pour éviter cela, le buffer doit être ajouté par petite quantité, lentement, chaque jour et le matin de préférence.

    Je pourrai dire (mais je me ferai engueuler par les plus puristes) que pour ce qui est des Strontium, iode, oligos-éléments …, dans les bacs inférieurs à 500 litres, on peut se fier aux dosages des fabricants pour les ajouts. (Par exemple 5ml par semaine par tranche de 100 litres etc… suivant le dosage prescrit). Les tests iode et strontium sont assez délicats à faire car de plus ces éléments sont assez instables dans l’eau.

    Lors de ces changements d'eau, vous en profiterez pour nettoyer manuellement toutes les parties sales ou envahies par les algues (Vitres, chauffage, tuyaux...) videz et nettoyer le godet de l’écumeur, contrôlez que le contacteur du thermoplongeur ne soit pas collé (ce qui arrive de temps en temps) ainsi que l'état de tous vos appareils électriques. Tous doivent être en excellent état et TOUS doivent absolument être débranchés avant de mettre les mains dans l'eau.

    Sur le moindre défaut d’un appareil qui fonctionne à l’électricité (pompe à eau, chauffage, etc…), cet appareil devient hors d’usage, vous devez impérativement le changer et le jeter. Ne vous en servez plus de tout, même pas le temps d’en avoir un nouveau, un accident est trop vite arrivé car chacun sait que l’eau et électricité ne font pas bon ménage.

    Les tubes néons T5 ou aussi les HQI perdent leurs efficacités passé dix à douze mois, même s’ils vous semblent encore très bien éclairer, leur spectre lumineux ne correspond plus aux besoins des coraux et de leur zooxanthelles, il faut alors les changer et là aussi, ne changez pas l’ensemble de l’éclairage en une fois, si vous avez 2 tubes néons ou 2 ampoules HQI, changez-en un et le second le mois suivant car un brusque changement d’éclairage provoque souvent un développement des algues et peut aussi brûler les coraux les plus fragiles.

    L’ensemble de votre aquarium, donc tout l’écosystème, adapte ses besoins en fonction de ce qu’il possède et tous changements le perturbe, cette perturbation se solde en général par le développement d’algues. Donc, très souvent, je dirai dans la plus grande majorité des cas, une prolifération d’algue vient d’un changement dans votre bac (c’est parfois juste un petit changement qui pourtant vous paraît bénin).

Contrôle journalier :

    Chaque jour (lors de la distribution de nourriture par exemple), vous devez contrôler la température, l’état de santé de vos poissons, leur nombre (suivant sa taille, un poisson mort entre deux pierres peut provoquer une hausse de composés azotés), contrôlez aussi le bon fonctionnement de tous vos appareils, c’est à dire les filtres (qu’ils ne soient pas colmatés), les pompes à eau, l’éclairage… Contrôlez aussi le réceptacle de l’écumeur ainsi que la couleur de l’écume qu’il produit afin d’ajuster son rendement, contrôlez et ajustez le niveau d’eau du bac. Nettoyez les vitres dès que des algues apparaissent, l’aquarium et son écosystème fonctionne le mieux lorsque l’entretien est permanent (pas de simple nettoyage de printemps).

    Chaque semaine, videz et rincez le réceptacle de l’écumeur.
    Deux fois par an, il est recommandé de démonter les pompes à eau et celle de l’écumeur afin de contrôler et nettoyer les rotors.
____________________

Les 8 derniers sujets du forum :

SujetRéponsesVusDernier message
Le Reef de Stef37 4480612/12 à 20:43 par Stef37
Petit soucis avec ma rampe Pacific Sun2116012/12 à 13:23 par rocknroll2_69
Algues sur vitre34212/12 à 13:22 par rocknroll2_69
Black Friday ?1117409/12 à 08:45 par Bruno84
[Vendu] Bac complet19324707/12 à 18:49 par rokapa
reproduction chromis16207/12 à 18:48 par rokapa
Kit rapid LED05727/11 à 23:10 par Yurecifal
écumeur315027/11 à 12:31 par Patounet68



 ______________________________________________________________ 

Copyright © 2002-2013 aqua-planete.com
Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite.
Droits d'auteur enregistrés. CopyrightDepot.com sous le numéro 00049351

 ______________________________________________________________