aqua-planete



"Les plantes"


Quelques espèces de plantes, cliquez ici


Leurs besoins :

    Toutes les plantes ont besoins d'une eau aux caractéristiques proches de leur milieu naturel. Une plante d'origine amazonienne ne survivra pas dans un bac du lac "Tanganyika", la dureté de l'eau est importante pour la plante, comme la température, mais notre plage de température est bonne pour beaucoup d'espèces de plantes que l'on va trouver en aquariophilie.

     La lumière est indispensable pour la photosynthèse, les plantes demandent souvent un éclairage intense et d'une durée de douze à treize heures par jours. Le type d'éclairage doit surtout être dimensionné en fonction des plantes et aussi de bonne qualité, la durée d'éclairage n'entre pas en rapport avec sa qualité, 6h/j d'un très bon éclairage ne suffisent pas et 18h/j d'un mauvais éclairage ne suffisent pas non plus. Pour un éclairage adapté, la durée est en moyenne de 12h/jour et bien évidement sans interruption.

     Les plantes ont aussi un besoin d'engrais, les sels minéraux présents dans le sol et l'eau s'épuisent au fil du temps, il est donc impératif de les compenser, ceci avec des changements d'eau fréquents ainsi qu'un apport d'engrais, liquide ou solide. Pour une bonne croissance, une plante a besoin de plusieurs types d’éléments (sels minéraux), si un des éléments nécessaires à la plante vient à manquer, elle périra inévitablement, tel les métaux, utiles en très faible quantité, mais indispensables, les trois éléments principaux sont : L'azote (dans les nitrates), le phosphore (dans les phosphates) et le potassium. Il existe deux catégories de plantes que l’on différencie grâce à leur mode d’alimentation, par les racines pour les plantes amphibies et par les racines ainsi que les feuilles pour les plantes réellement aquatiques. Pour un bac recevant beaucoup de plantes, tel un bac hollandais, dés la mise en route de l'aquarium, il faudra choisir un sol contenant des matières riches en sels minéraux, voir de l'engrais spécial que l'on met dans le gravier lors de la conception du sol.

    Le gaz carbonique est aussi très utile à la croissance des plantes, elles en consomment en produisant de l'oxygène sous l'effet de la lumière, c'est la photosynthèse.  La journée, les plantes consomment le "CO2", la nuit, elle le produise, ce qui fait que sous cette variation de "CO2", le PH vient à varier aussi, le "CO2" acidifie l'eau, (Cette variation est assez faible pour ne pas avoir à nous en inquiéter).  Dans les aquariums bien plantés, il est conseillé d'injecter du gaz carbonique "CO2" (sous différents moyens disponibles dans le commerce) cette opération est très simple et facilement contrôlable. Si le gaz carbonique vient à manquer, les plantes utiliseront le gaz carbonique piégé par les bicarbonates, ce qui pourrait faire monter dangereusement le PH.


____________________


Leur mode de reproduction :

Le bouturage :
    C'est une façon de reproduire les plantes à tiges, tel "Cabomba, Hygrophila, Bacopa, ludwigia, Mycrophilum, Altrenanthera, ...". Il suffit de couper net la tige à mi-hauteur de la plante et de tout simplement replanter la partie coupée sur 1/4 ou 1/3 de sa hauteur, il est préférable d'enlever les feuilles qui se trouveront dans le sol sur cette tige. La plante mère qui a était coupée présentera deux ou plusieurs pousses latérales à l'endroit de la coupure. Les racines se développent assez vite, certaines plantes présentent même des racines aériennes, ce qui facilite la reprise après un bouturage. Le genre "Cabomba" peut pousser de plusieurs centimètres par jours,  après trois ou quatre boutures, la racine mère se dégrade assez vite. Il est aussi possible de laisser la tige que l'on vient de couper quelque temps flotter à la surface, des racines vont vite apparaître.

Les fragmentations du pied :
    Certaines plantes (genres "Elodea", "Cryptocorynes" ...) se reproduisent par division du pied, ces plantes sans tiges s'épaississent au niveau du pied et parfois des pieds secondaires apparaissent, ils possèdent déjà leurs feuilles et leurs racines, il suffit de couper à la partie la plus mince qui relie les deux pieds.

Le marcottage :
    Les plantes du genre "Echinodorus, Sagitarria, Valisnéria", ... ou même "Colerpa" en algue marine", produisent une tige (stolon ou plantule) qui va s'éloigner de quelques centimètres de la plante mère et au bout de laquelle, une nouvelle plante va se former, quand cette nouvelle pousse se sera enracinée (une dizaine de jours) il suffit de couper le stolon (tige réunissant les deux plantes).

Les bulbes :
    Certaines plantes à bulbes comme les "aponogetons" ont un cycle de vie nécessitant une période de deux mois de repos, (généralement l'hiver) deux solutions sont bonnes ou les transplanter dans un bac dont la température sera de 12°c à 18°c, retirer le bulbe, le débarrasser de ses feuilles et le placer dans un récipient remplie de sable légèrement humide et le placer en un lieu bien sombre. Quand le bulbe va germer à nouveau, vous pouvez le remettre dans le bac.

Les bourgeaons :
    Beaucoup d'espèces d'Echinodorus produisent des bourgeons à chaque départ de feuilles, si la plante sort de l'eau à son extrémité, une fleur peut apparaître. Pour les bourgeons immergés, ils développeront vite des feuilles et des racines, lorsque celles-ci seront assez grandes, vous pourrez les détacher et les repiquer.

Les plantes flottantes :
    Ce genre de plante (comme les lentilles d'eau) se multiplie sans l'aide de personne, elle se propage très vite sur toute la surface de l'aquarium, il est même impératif de contrôler son expansion car elle couvre la surface rapidement et fait de l'ombre aux autres plantes les privant de lumière. Il suffit d'en retirer avec une épuisette et laisser que la partie que l'on souhaite garder, en générale, au-dessus des "cryptocorynes" qui ne demandent pas beaucoup de lumière. De plus elles ont un étonnant pouvoir d'épuration. En l'espace de 24h dans de bonnes conditions, elles peuvent doubler la surface qu'elles occupent.

Les graines :
    De très rares plantes aquatiques produisent des graines en aquarium, ces graines sont assez grosses (environ 5 à 8 mm de diamètre)  et ne possèdent pas d'enveloppe, elles germent assez rapidement. Les plus connues à ce sujet sont les "Aponogetons".


____________________


Leur ennemis :

    Les plantes ont aussi leurs ennemis, les escargots en général ne s'attaquent pas aux plantes mais il peut arriver qu'en manque de nourriture, ils commencent à grignoter les plantes à feuilles tendres, ces escargots sont souvent emmenés lors de l'achat de plantes. Ils se multiplient assez rapidement, mais en règle général, ils leurs sont plutôt bénéfiques en les débarrassant des algues qui poussent parfois sur les feuilles.

    Les algues sont les ennemis les plus fréquents, elles se fixent sur les feuilles étouffant la plante en la privant de lumière et donc en stoppant la photosynthèse. La croissance des algues est le plus souvent due à des excès de nourritures, sources de nitrates et de phosphates, à des changements d'eau trop peu fréquents ou même à une surpopulation.

    Les aquariophiles peuvent aussi être des ennemis, en déplacant trop souvent les plantes ils nuisent à leur bon développement. Les plantes n'aiment pas trop être déracinées, pour prospérer correctement, nous ne devons pas les déranger.

    Les poissons tel "Scatophagus argus, Netynnis ..." sont de véritables prédateurs pour les plantes, ils les dévorent plus vite qu'elles ne poussent. D'autres s'attaquent aux feuilles très fragiles des Cabomba de même que les espèces broutant les algues sur les feuilles endommagent celles-ci. Les poissons de fond (grands Corydoras, plécos, Hypostomus, ...) remuant beaucoup de gravier dérangent aussi les plantes en déracinant sans cesse les nouvelles boutures.

 


 ______________________________________________________________ 

Copyright © 2002-2013 aqua-planete.com
Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite.
Droits d'auteur enregistrés. CopyrightDepot.com sous le numéro 00049351

 ______________________________________________________________