aqua-planete



"Le Red Sea Max 250"

Pour toutes questions ou autre sur le Max : Forum du Red-Sea-Max et récifal

red sea max 250

Fiche technique :

Red sea max 250
-Volume total de l'aquarium 250 litres
-Volume de l’aquarium 210 litres
-Volume de la filtration 40 litres
-Longueur 960 mm
-Largeur 552 mm
-Hauteur 500 mm
-Hauteur totale 612 mm
-Epaisseur du verre 10 mm
-Centrale 5 prises
-Filtre mécanique mousse fine
-Filtre mécanique mousse alvéolée
-Débit en eau de l’écumeur 1000 l/h et en air 300 l/h
-Pompe de brassage : 1 x 1500 lph + 1 x 2400 lph
-Filtration bio-céramique : 2 litres
-Charbon actif : 400 g&
-Couvercle ventilé à 3 positions
-Rampe – 10 000 K - 6 x 39W
-Rampe - Actinique 117
-Ballast électronique
-Phase lunaire à diode bleue (8 diodes)
-Programmateur d’éclairage 24 heures
-Chauffage thermostatique 200W


Avis personnel point par point concernant le "250":

Ayant possédé les deux, ceci me permet de faire un petit comparatif.

    -Volume total de l'aquarium :
    D’un volume de 250 litres, ce petit récifal reste un peu juste pour l'hébergement de poissons dépassant les 10 cm, ce qui oblige donc à bien choisir à l’avance les espèces que l'on va intégrer à ce bac. Comme dans tous types de bac, le nombre et les espèces de poissons à choisir seront en fonction du type de bac que l'on voudra faire (récifal ou FO) voir en bas de page.
A partir du moment ou le bac possèdera des coraux, le nombre de poissons devra être limité à deux ou trois couples de petits poissons par exemple du genre Amphiprion Ocellaris, Nématéléotris Magnifica ou Decora, Pterapogon Kauderni, Chrysiptera, etc…, avec encore un Pseudocheilinus Hexataenia ou un Pseudochromis Paccagnellae ou pour les plus expérimentés pourquoi pas un Zebrasoma Flavescens en gardant à l’esprit que ce poisson convient bien plus en général aux bacs de 400 litres (je précise "plus expérimentés" car le jugé du dosage de nourriture qui s'acquière uniquement avec le temps aura dans ce type de bac une importance capitale, à savoir que dans ce volume qui reste toutefois petit pour un récifal, une simple mauvaise estimation des besoins trophiques de la biomasse se traduira par un échec via une augmentation des déchets azotés), trois couples plus un autre en solitaire seront donc le stade maximal de population à ne jamais dépasser, ne cédez pas à la tentation d'en ajouter d’avantage, dites-vous plutôt qu'avec ceux-ci, c'est déjà trop. 
Dites vous aussi que plus vous aurez de poissons et moins beaux seront vos coraux, surtout pour les durs ou leur pousse en sera pénalisée, n’oublions pas qu’à la base, un récifal est axé sur les coraux, les poissons (secondaires) donc en très petit nombre ne sont là que pour donner du mouvement à l’image. Une forte densité en poisson devient vite incompatible avec un biotope corallien.


-Dimensions :

    La forme du bac est dans de bons rapports, la hauteur d'eau de 50 cm donne des avantages pour échelonner les différentes espèces de coraux sur la hauteur, la décantation "technique" arrière gêne un peu car elle fait perdre l'effet de profondeur (mais son coté simple et pratique lui fait vite reprendre l'avantage). La vitre avant possède des angles arrondis, ce petit détail est très appréciable, surtout pour un récifal ou il est toujours difficile de décoller la coralline incrustée dans les angles, de plus, ça évite les coupures visuelles lorsque l'on regarde le bac en étant placé légèrement de coté.

-Centrale 5 prises :

    Encore ici un point très positif du bac, un seul câble externe sortant par l’arrière pour alimenter l’ensemble du bac, tout est relié à un boîtier interne situé sur le coté, avec 5 interrupteurs étanches de commande :
Eclairage, Ecumeur, Chauffage, Pompe de brassage 1, Pompe de brassage 2. 
C'est un peu dommage qu'il ne soit pas prévu une prise de libre (pour éventuellement une pompe à eau supplémentaire pour un groupe froid).
On appréciera aussi le double ventilateur arrière branché en direct sur la galerie avec un interrupteur pour son fonctionnement.

centrale electrique du Red sea max    prises Red sea max    redseamax250.JPG (51306 octets)    redseamax 250 centrale.JPG (56582 octets)



-Masses de filtrations :

    Les masses de filtration (mécaniques, chimiques et biologiques) ne sont pas systématiquement utiles. 
Si vous choisissez de faire un récifal avec 35 à 40 kg de roches vivantes, (donc sans ou avec très peu de poissons), il sera fort préférable de tout enlever, le système "Berlinois" tournant uniquement sur les PVs (pierres vivantes) et l'écumeur. 
Si par contre, vous choisissez de faire un FO (Fish-only, ou "poissons seulement") alors, il sera préférable et même conseillé de garder toutes ces masses de filtrations en service, sans oublier le changement régulier du charbon actif. 

red_sea_max_250_filt.jpg (66447 octets)    redseamax250 tiroir perlon.JPG (101060 octets)



-Couvercle :

    Le couvercle est ventilé par 2 ventilateurs arrière + 4 ventilateurs dans le système d'éclairage (2 en aspiration et 2 en extraction).
L'éclairage marin étant puissant donc dégageant beaucoup de chaleur, le bac chauffe assez rapidement, les ventilateurs arrière doivent tourner en permanence, ou du moins, être branché en même temps que l'éclairage (c’est le cas si l’interrupteur est positionné sur ON), mais cela ne suffit pas toujours pour les grandes journées d'été car n'oublions pas qu'un récifal ne doit jamais dépasser les 28°c. L'idéal reste donc l'achat d'un groupe froid.
Sa conception reste néanmoins très pratique, l'accessibilité au coin technique est très facile, quant à l'avant, un premier volet frontal est très pratique pour les usages journaliers, le couvercle au complet s'incline lors des entretiens plus approfondis. Ce couvercle possède aussi un point d'ouverture totale (4eme photo), très appréciable pour les opérations plus profondes, de plus aucun renfort transversale du bac ne gêne son accès.

redseamax 250 galerie 1.JPG (53141 octets)    redseamax 250 couvercle 2.JPG (58031 octets)    redseamax 250 eclairage 3.JPG (69041 octets)    redseamax 250 ouverture 4.JPG (53130 octets)    redseamax 250 programmateur.JPG (60113 octets)



-L’éclairage :

    Les 6 tubes néons T5 de 39 watts chacun (ce qui représente pas loin de 1 Watt par litre) offrent un éclairage assez puissant permettant le développement des coraux tout en dispensant le HQI, quoiqu’il en soit, il sera quand même préférable d’éviter les coraux demandant un éclairage très puissant (ce qui laisse de toutes façons un très large choix).
L’allumage de cet éclairage se fait via un ballast électronique, il évite le clignement au démarrage et l’allumage se fait en douceur et progressivement, trois tubes actiniques sont associés aux T5.
La galerie d’éclairage incrustée dans le couvercle est étanche grâce à une protection anti-éclaboussures acrylique et dispose également d’un réflecteur plaqué aluminium offrant 95% de réverbération limitant grandement la perte de luminosité dans le couvercle en la renvoyant dans le bac.
La galerie dispose également de 8 diodes lunaire bleues (Moonlight) qui s’allument automatiquement lorsque les tubes néons T5 sont éteints, un interrupteur permet de choisir l’utilisation ou non de ces diodes (L’imitation de la phase de lune est bénéfique en récifal).
L’horaire et la durée de cet éclairage se fait automatiquement via un programmateur situé sur le couvercle, sous une trappe d’accès, avec l’interrupteur de la diode lunaire et l’interrupteur des ventilateurs arrière.

redseamax250 eclairage T5.JPG (76195 octets)



-Le brassage :

    Les deux pompes de brassage (ou plutôt d’extraction de la décantation car se sont des pompes de circulation, pas des pompes de brassage à flux large) de 1500 litres/heure et 2400 litres/heure disposent de deux orienteurs afin de diriger les jets ou l’on veut (le tout est d’éviter les zones stagnantes tout en obtenant un brassage de surface). Je trouve personnellement le brassage du RSM 250 un peu moins efficace que celui du RSM 130, bien que le rapport brassage/volume soir plus grand, du fait des pompes ainsi que les positionnements différents, le bac se trouve assez brassé d’un coté, et pas assez de l’autre. Il faut donc impérativement utiliser cet inconvénient à notre avantage en choisissant l’emplacement des coraux en fonction du brassage qu’ils demandent.

-Le bac en général :

    Le redseamax est un bac parfait pour les débutants comme pour les plus expérimentés qui désirent monter un petit reef, son volume reste facilement gérable mais ne permet toutefois pas d’erreur. Pratique d’accès pour les utilisations courantes, sa conception est très bien étudiée, avec cette troisième version du Max, il y a encore quelques petites erreurs qui seront certainement corrigées dans un futur proche, mais RedSea en a déjà corrigé plusieurs depuis la sortie du premier RSM 130, à savoir la galerie qui s’ouvre en trois points au lieu de deux, ce qui permet une ouverture totale du couvercle, la prise électrique sort maintenant de l’arrière au lieu du coté du bac, la vitre des tubes T5 possède maintenant une charnière à bascule, les T5 sont maintenant des tubes standard, RedSea à aussi ajouté un tiroir à perlon coulissant pour affiner la limpidité, le meuble possède des aérations par le bas pour les besoins d’un groupe froid, toujours pour le groupe froid (qui reste en option) RedSea à ajouter un kit pratique pour le passage des tuyaux, l’écumeur réglable en hauteur est plus performant mais plus délicat à régler, les deux ventilateurs arrières sont branchés sur le couvercle (plus besoin du petit transformateur indépendant). Le coté du bac offre maintenant la possibilité de voir le niveau d’eau dans la décantation (efficace si on installe le tiroir pour le perlon), coté galerie, il a été ajouté 2 ventilateurs en aspiration en plus des deux autres en extraction, les pompes sont plus facilement remplaçables du fait qu’elles ne sont plus emboîtées dans la vitre arrière ce qui enlève le fait de devoir remettre systématiquement les mêmes pompes qu’à l’origine etc…
Avec tout ceci, on constate nettement les progrès du fabriquant et son envie de vouloir encore améliorer ce bac.


    La surverse possède une vanne réglable et permet d’obtenir une surface d’eau toujours propre et sans film gras (bien sur à condition de la régler convenablement, dans le cas contraire, elle n’a aucun effet). Il ne faut pas l’ouvrir à fond pour éviter de trop réduire l’aspiration de surface, ni trop la fermer pour éviter un manque d’eau dans la décantation.

redseamax2502 groupe froid.JPG (67080 octets)    redseamax 250 ecumeur.JPG (52372 octets)    Ventilateurs RSM 250.JPG (71695 octets)    redseamax 250 meuble.JPG (45274 octets)    redseamax 250 refroidisseur.JPG (48536 octets)

(Groupe froid en option)



Les points positifs :

-Aquarium plug&play (pas de casse tête pour les débutants à choisir l’équipement, tout est intégré d’origine)
-Branchement électrique, tout en un et parfaitement bien protégé.
-Accessibilité dans le bac grâce à trois options (semi ouvert avec le volet, ouverture par inclinaison du couvercle ou ouverture totale) et sans renfort supérieur de cuve.
-Eclairage T5 puissant et ventilé. L’éclairage est classé ici dans les points fort, mais en tenant compte qu’il s’agit là d’un bac fermé, donc sans HQI, bien évidemment n’oublions pas que rien ne remplace des HQI en récifal.
-Place occupée par les éléments techniques (tout est dans la décantation arrière, elle-même cachée par une vitre teintée).
-Phase lunaire.
-Meuble prêt et étudié pour recevoir un groupe froid (emplacement adéquat des aérations).
-Beaucoup de petites améliorations depuis le premier RSM 130 (Qui montre le sérieux de la marque), il est aussi légèrement moins bruyant que le RSM130.
-Bonne finition globale du bac ainsi que du meuble.


Les points négatifs :

-Brassage un peu moins performant que sur le 130.
-Problèmes de surchauffe de l’eau (c’est un problème récurrent à tous les bacs fermés).
-Ecumeur efficace mais assez difficile à régler (point relativement négatif pour les débutants). Je recommande de changer le robinet d’air pour en mettre un plus précis.
-Si vous disposez d’un groupe froid utilisant le kit de passage des tuyaux, alors il manquera une petite ouverture à l’arrière pour le passage d’un éventuel osmolateur.



A voir aussi :

Découpe de l'un des deux ventilateurs sur le RSM250
Mise en place d'un groupe froid (refroidisseur) dans le RSM 250
Mise en place d'un Réacteur à hydroxyde (RAH) sur le RSM 250
Mise en place d'un osmolateur sur le RSM 250
Changer les ventilateurs internes de la rampe d'éclairage sur le RSM250
Réglage de l'écumeur du Red Sea Max 250
Utilisation du Digidoseur+++ sur le RSM


Conseils pour le choix et l’entretien courant en FO :  

-Si vous choisissez de monter un FO :

    Pour un fish-only, la quantité et la diversité des poissons choisis restera de toutes façons très limitée. Pour ce type de biotope, la méthode Berlinoise ne sera pas suffisante et vous devrez laisser les masses de filtration (perlon, mousses, céramiques et charbon actif).

    Le FO ne permettra pas de coraux (évidemment me direz-vous, puisque c’est un FO), car avec un filtre biologique, le taux de nitrates sera toujours supérieur au maximum supporté par les coraux.

    Les pierres vivantes ne sont pas obligatoires pour cette option, mais elles restent néanmoins fort préférables ne serait-ce que pour garder la propreté du bac, un total de 30 kg semble être un bon compromis. Pour celles-ci, un apport de magnésium sera bénéfique au bon développement de la coralline.

    Du coté poissons, seules les espèces de petite taille seront possibles (Amphiprions, Chrisiptera, Chromis, Amblyeleotris, petit gramma… voir même pourquoi pas un Centropyge Loriculus ou un Zebrasoma Flavescens, mais ce type de poisson représente la taille maximale acceptable dans ce bac).
Il sera surtout très important de choisir les différents poissons en fonction de leur comportement pacifique, (par exemple, ne jamais mettre 6 demoiselles avec un Apogon, sa mort serait assurée, de plus l’Apogon vit en groupe). Il faudra aussi offrir aux poissons ce que leur comportement exige, par exemple, ne pas mettre de Pseudochromis Paccagnellae si vous ne disposez pas suffisamment de cachettes dans le bac.


    Si vous choisissez d’introduire des Hippocampes, ne mettez aucun poisson, l’association des deux est impossible en petit bac.

    Pour l’entretien, il faudra changer 15 à 20 litres d’eau par semaine, ou 30 litres par quinzaine, rincez le perlon tous les 2 à 3 jours et changez le chaque mois. Le charbon actif devra être changé régulièrement (suivant les recommandations du fabricant de la marque que vous avez acheté). Les masses filtrantes seront rincées avec l’eau du bac retirée lors des changements d’eau une fois par mois, sans être trop lavée non plus pour éviter de perdre toute la colonie bactérienne, mais pensez toujours à ne pas nettoyer le perlon le même jour que la mousse de filtration. Pour les céramiques, faire un très rapide rinçage dans l’eau du bac retirée lors des changements d’eau une fois tous les deux ou trois mois est suffisant.

    L’évaporation d’eau de ce bac est d’environ 2 litres par jour (variable suivant si vous utilisez les ventilateurs arrière de surface ou non ainsi que leur durée d’utilisation), pensez toujours à compléter ce volume quotidiennement évaporé par de l’eau osmosé, ne rajoutez surtout pas de l’eau salée en guise de compensation, sinon votre salinité augmenterait très vite, logique car juste l’eau H2O s’évapore, et pas le sel, pour simplifier cette tache, vous pouvez vous munir d’un osmolateur, il fera la mise à niveau constamment à votre place.

    Contrairement à ce que l’on pense, le fait de faire un FO ne veut pas dire que l’on va surpeupler en poisson, même si l’on peut en mettre très légèrement plus que dans un récifal, le FO est avant tout un moyen de posséder des poissons incompatibles en récifal, comme des poissons-ange par exemple. 


Conseils pour le choix et l’entretien courant en récifal :

-Si vous choisissez de monter un mini-reef :

    Si vous choisissez de faire un mini-reef, l’idéal serait de le faire sans poisson, mais comme tout le monde le sait, un bac sans poisson, même un récifal, c’est rare! Vous pourrez à la rigueur porter votre choix sur deux ou trois couples de petits poissons par exemple du genre Amphiprion Ocellaris, Nématéléotris Magnifica ou Decora, Pterapogon Kauderni etc…, avec encore un Pseudocheilinus Hexataenia ou un Pseudochromis Paccagnellae ou pour les plus expérimentés pourquoi pas un Zebrasoma Flavescens, mais pas plus, comme écrit plus haut, il faut partir du principe que c’est déjà trop pour ce récifal, inutile de vous dire que l’Hepatus vu cette après midi à la boutique, si petit et si mignon, que c’est pas lui qui changera la donne, c’est FAUX, petit deviendra grand et un jour au l’autre, c’est indirectement vos coraux qui en subiront les conséquences.

    Ce bac tournera sur le système Berlinois (Pierres vivantes et écumeur, mais je ne vais pas détailler la méthode Berlinoise dans ce texte, ce système mérite plutôt une page entière), et comme cette méthode est incompatible avec un système de dégradation des déchets par les bactéries aérobies, il sera préférable d’enlever toutes les masses de filtration (mousse, céramique, j’aurai même tendance à dire aussi le charbon actif qui fini toujours comme support bactérien), quand au perlon, c’est selon vous, il permet d’obtenir une eau plus limpide, mais si vous choisissez de le laisser, il devra être lavé impérativement tous les 2 ou 3 jours (ce qui représente un travail quotidien auquel il faudra se tenir sans faute).

    Afin d’obtenir une méthode Berlinoise fiable dans ce bac, il faudra entre 30 et 40 kg de pierres vivantes, vous pouvez ajouter une épaisseur de un ou deux cm de sable de corail, juste pour l’aspect esthétique, mais inutile de penser à la méthode Jaubert avec des poissons dans ce bac.

    Pour les coraux, le plus facile pour débuter sont les coraux mous, mais attention, quand vous achetez un petit corail mou qui vient juste d’être importé en magasin, il risque de prendre énormément de volume une fois acclimaté, je dirais presque qu’il peut doubler, voir tripler de volume (ce paramètre est à prendre en compte). Les coraux mous demandent souvent un fort brassage du fait qu’ils muent régulièrement.
Ensuite, pour les coraux durs, leur maintenance est un peu plus délicate, le taux de calcium doit être correct et stable et des ajouts d’éléments doivent aussi être réguliers et en fonction de leur contenu dans le bac (iode, calcium, strontium, magnésium …) aussi, orientez-vous sur les espèces qui ne demandent pas un éclairage et un brassage surpuissant.


    Vous devrez changer 10 à 15 litres d’eau par semaine et nettoyer régulièrement le godet de l’écumeur, aussi, il sera important de retirer la sédimentation régulièrement (surtout au début) des PVs sur les pierres et dans les zones un peu plus stagnantes, pour l’enlever du bac, vous avez deux solutions, soit par siphonnage lors des changements d’eau, soit régulièrement tout relever en suspension avec le courant d’une pompe à eau que vous dirigerez dans tous les recoins et en mettant le tiroir à perlon le temps de récupérer la sédimentation par filtration mécanique jusqu’à ce que l’eau du bac redevienne claire.

    L’évaporation d’eau de ce bac est d’environ 2 litres par jour (variable suivant si vous utilisez les ventilateurs arrière de la galerie ou non ainsi que leur durée d’utilisation), pensez toujours à compléter ce volume quotidiennement évaporé par de l’eau osmosé, ne rajoutez surtout pas de l’eau salée en guise de compensation, sinon votre salinité augmenterait très vite, logique car juste l’eau H2O s’évapore, et pas le sel, pour simplifier cette tache, vous pouvez vous munir d’un osmolateur, il fera la mise à niveau constamment à votre place.


Les options :

-Le groupe froid :
    Ce bac possède un éclairage assez puissant de 234 watts, la température de l’eau monte relativement haut en été, bien souvent plus que les 28°c à ne pas dépasser, l’ouverture de la galerie plus la ventilation de surface ne suffit pas toujours à garder cette température, donc le groupe froid fait partie des éléments optionnels les plus utiles à avoir. Suivant votre région, vous verrez vite s’il vous est indispensable ou non.


-L’osmolateur :
    Si vous utilisez les ventilateurs arrière de surface (quasi obligatoire si vous n’avez pas de groupe froid, ou si vous disposez d’un réacteur à hydroxyde ou d’un réacteur à calcaire), l’évaporation sera environ de 2 litres minimum par jour, le niveau sera à faire chaque jour pour éviter les variations de densité, ajouter cette eau quotidiennement devient vite une tache lourde et contraignante, vous pouvez alors vous munir d’un osmolateur qui fera cette tache à votre place, c’est un accessoire très rentable que l’on pourrait aussi qualifier d’indispensable.


-Le réacteur à hydroxyde :
    Au dessus de 150 litres, suivant votre densité de coraux, le calcium s’épuisent plus ou moins rapidement, il faut donc en ajouter régulièrement mais les produits en additif concentré ne suffisent pas toujours, alors, un RAH devient une solution.
Son utilisation demande obligatoirement un osmolateur (car les deux fonctionnent ensemble), ce type d’appareil est très rentable et simple d’utilisation, son seul inconvénient est qu’il à tendance à faire chuter le Kh, qu’il faudra alors remonter (avec du Buffer par exemple), mais là, très lentement et suivant une marche bien précise pour ne pas faire précipiter le calcium à son tour. Toujours dans les réacteurs, il y a aussi le réacteur à calcaire, mais bien plus complet et compliqué pour les néophytes, je pense qu’il n’est pas trop adapté pour des si petits volumes.


-Les pompes de dosage :
    Toujours pour la complémentation comme le RAH pour les bacs ou les additifs en concentré ne suffisent plus, le plus fiable reste la méthode Balling, il s’agit d’apporter un tri-composant via 3 pompes doseuses (je ne vais pas rentrer dans le détail dans cette page car le sujet serait trop long), mais c’est une méthode qui permet de garder calcium et Kh dans de très bonnes proportions et de façon stable. Voir une quatrième pompe pour la magésium. C’est un accessoire que l’on achètera plutôt par la suite, suivant le comportement des paramètres obtenus au fil des mois.


Au niveau des paramètres à avoir en récifal :

-Température : 26°c (plage allant de 25°c à 28°c)
-PH : 8,1  (plage allant de 7,9 à 8,3)
-Densité : 1023(plage allant de 1022 à 1024)
-Calcium - Ca : 420 mg/l (plage allant de 390 mg/l à 450 mg/l) 
-Magnésium - Mg : 1270 (plage allant de 1070 mg/l à 1370 mg/l)
-Strontium - Sr : 12 mg/l (plage allant de 6 mg/l à 18 mg/l) (Un manque est moins dangereux qu'un excès).
-Iode - I2 : 0,06 mg/l (plage allant de 0,02 mg/l à 0,15 mg/l)
-KH : 7 (plage allant de 6 à 9)
-Nitrates -NO3 : < 10 mg/l (Le zéro absolu n'est pas forcement le mieux, se tenir entre 3 mg/l à 5 mg/l semble préférable)
-Nitrites - NO2 : < 0,01 mg/l
-Phosphates - PO4 :  < 0,05 mg/l
-Ammonium/ammoniaque - NH3/NH4 : < 0,01 mg/l
-Oxygène - O2 : > 0,05 mg/l

____________________

Quelques exemples de "Redseamax" 250 des membres du forum

RSM250_barri60.jpg (77463 octets)  RSM250_belfortain.jpg (75093 octets)  RSM250_catasian.jpg (78288 octets)  RSM250_celo13.jpg (124201 octets)  RSM250_Damien.jpg (95013 octets)

 RSM250_dbclic.jpg (78839 octets)  RSM250_donrulio.jpg (64753 octets)  RSM250_georgio59320.jpg (88608 octets)  RSM250_greg22.jpg (76712 octets)  RSM250_newaqua.jpg (59596 octets)

 RSM250_nico13.jpg (64172 octets)  RSM250_olivier59.jpg (105729 octets)  RSM250_olrac.jpg (82391 octets)  RSM250_oncledoj.jpg (80596 octets)  RSM250_Recif60.jpg (85241 octets)

 RSM250_showman.jpg (132332 octets)  RSM250_sknk.jpg (91651 octets)  RSM250_stef.jpg (77931 octets)  RSM250_titic.jpg (100850 octets)  RSM250_vince3f.jpg (99561 octets)

 RSM250_WE43.jpg (117530 octets)  RSM250_xanthurum.jpg (99054 octets)

Plus d'infos, plus de bacs, consultez le forum.

____________________

Les 8 derniers sujets du forum :

SujetRéponsesVusDernier message
Le Reef de Stef37 4480612/12 à 20:43 par Stef37
Petit soucis avec ma rampe Pacific Sun2116012/12 à 13:23 par rocknroll2_69
Algues sur vitre34212/12 à 13:22 par rocknroll2_69
Black Friday ?1117409/12 à 08:45 par Bruno84
[Vendu] Bac complet19324707/12 à 18:49 par rokapa
reproduction chromis16207/12 à 18:48 par rokapa
Kit rapid LED05727/11 à 23:10 par Yurecifal
écumeur315027/11 à 12:31 par Patounet68



 ______________________________________________________________ 

Copyright © 2002-2013 aqua-planete.com
Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite.
Droits d'auteur enregistrés. CopyrightDepot.com sous le numéro 00049351

 ______________________________________________________________