aqua-planete



"Reproduction en eau de mer"

Les Pomacentridés (Clowns)    Les Pomacentridés (Demoiselles)    Les Apogonidés    Les Hippocampes    Les Pseudochromidés    Les Gobidés    Les Grammidés

____________________

     L'aquariophilie est une grande passion, mais cette passion ne s'arrête pas à garder simplement une espèce ou un groupe de poissons en vie dans un milieu clos. La reproduction d'une espèce sauvage en captivité permet d'accroître cette passion mais aussi de sauvegarder l'écosystème aquatique en lui laissant ses espèces propres, car l'aquariophilie se sert trop dans la nature, mettant certaines espèces en danger de disparition (comme les "Ptérapogon kauderni" par exemple) . Ou détruisant les fonds marins en pratiquant la pêche au cyanure ou même à la dynamite (pratique interdite mais toujours utilisée de façon illégale). Il ne faut pas oublier aussi que pour un poisson marin importé, beaucoup d'autres sont morts. Puis réussir à faire reproduire ses poissons apporte une énorme satisfaction personnelle.

     Le principal problème dans la reproduction des poissons marins est de trouver une nourriture adaptée à la taille de la bouche des alevins et aussi du fait que leur mode d'alimentation n'est pas réalisable en aquarium. Pour les quelques poissons que l’on peut alimenter, la nourriture sera distribuée en très petite quantité pour préserver la qualité de l'eau, mais très fréquemment, 5 fois ou plus par jours, au fil des jours, vous diminuerez le nombre de distribution en augmentant la quantité. Tous les alevins sont extrêmement plus sensibles aux nitrates que les adultes.
     Dans le bac de ponte, par précaution afin d'éviter une contamination des oeufs par des champignons, vous pouvez ajouter deux gouttes pour dix litres d'eau d'une solution aqueuse à 5% de bleu de méthylène.

     Dans leur milieu naturel, les oeufs passent par un "stade pélagique" où ils dérivent au gré des courants, ce stade d'alimentation pour les larves et les alevins est pratiquement inconnu, ce qui apporte une énorme entrave à la reproduction en captivité. Sur le peu d'espèces de poissons marins reproduit en aquarium, la plupart réussissent grâce aux parents directs qui élèvent eux-mêmes leur progéniture et dont les larves ne sont pas pélagiques. Les autres espèces sont rarement réussies. Pourtant, on peut voir des Zebrazoma ou centropyge pondre en aquarium, même assez fréquemment, mais jamais la ponte n'a encore aboutie à une réussite.  

____________________

Les Pomacentridés (Clowns) :

    Les pomacitridés, ou poissons-clown sont les grands favoris des aquariophiles marins, de plus, du fait de leur hermaphrodisme protandre, il suffit d'en avoir deux pour avoir un couple assuré. Tous les juvéniles sont des mâles, lorsqu’ils atteignent l'age adulte, le plus dominant du groupe se transforme en femelle (si la femelle vient à mourir, un autre mâle se transformera en femelle pour la remplacer). Pour être certain que cette situation se produise, il est préférable de les avoir depuis qu'ils sont jeunes.

    Pour tenter une reproduction, il leur faut un bac de 200 litres, sans aucun substrat ni décor pour éviter toutes maladies. L'équipement du bac doit compter un écumeur, un ou plusieurs filtres mousses à exhausteur (Ce système est préférable car il évitera l'aspiration des oeufs), chauffage et éclairage du même type que le bac principal, avec si possible un stérilisateur UV. Il faudra juste mettre à leur disposition un support de ponte genre pot de fleur en terre. L'eau doit avoir une densité de 1022, un PH de 8,5 et une température de 27°c et bien sur avec un taux de nitrate très bas, voir même 0, (A partir de 10 mg/l de NO3, la survie des larves n'a aucune chance). Afin que le clown se sente en sécurité, introduisez si possible l'anémone qu'il fréquente dans la nature (ex : A.Ocelaris avec Heteractis magnifica ou Stichodactila gigantea; A.clarkii avec Entracmea quadricor ou Stichodactyla habdoni; A.frenatus avec Entracmea quadricor).

   Avant l'accouplement, les deux parents nettoient la zone de ponte, puis arrivé le soir après que le mâle ait longuement fait la cour a sa femelle, elle dépose ses oeufs (Plusieurs centaines) en spirale sur le support, le mâle les féconde aussitôt et en prend la garde. Jusqu'à l'éclosion des oeufs, il protège et veille sur sa progéniture, il enlève les oeufs non fécondés et les oeufs morts, il les nettoie aussi en les mâchonnant et les repose délicatement puis les ventile avec ses nageoires.

    L'éclosion prend de six à neuf jours, retirez les parents et placez un diffuseur à proximité afin que l'eau ne stagne pas a Cet endroit. Stoppez l'écumeur qui risque de les aspirer et remplacez-le par des changements d'eau quotidiens. Leur mode d’alimentation sera votre principal problème, vous devrez les nourrir avec des rotifères "Brachionus plicatilis" de préférence. Passé une dizaine de jours les larves commenceront à se transformer pour prendre leur couleur, à cette étape, commencez à leur donner des très jeunes nauplies d'artémias. Si vous franchissez cette étape, les alevins seront pratiquement sauvés.  

Les Pomacentridés (Demoiselles) : 

   Les Demoiselles dont les mâles et femelles sont assez faciles à distinguer, se reproduisent assez bien, mais l'élevage des larves reste un grand problème, si on arrive à alimenter les clowns avec des rotifères genre  "Brachionus plicatilis", ce n’est pas le cas ici car les larves sont trop petites pour les absorber, mais on peut toujours essayer car quelques larves peuvent arriver à s'en nourrir.

    L'aquarium de reproduction doit avoir un volume de 200 litres car elles sont très agressives, un mâle et deux femelles est préférable. L'aménagement sera sans substrat ni décor pour éviter toutes maladies. L'équipement du bac devra compter un écumeur, un ou plusieurs filtres mousses à exhausteur (Ce système est préférable car il évitera l'aspiration des oeufs), chauffage et éclairage du même type que le bac principal, avec si possible un stérilisateur UV. Le PH de 8,5 et une densité de 1024 à 27°c. Mettez à leur disposition une amphore ou un tube PVC.

    Le mâle nettoiera le site de reproduction pendant de longues heures et ira chercher une femelle pour l'emmener dans sa cachette. Elle déposera ses oeufs contre la paroi et ils seront fixés par un mince filament, le mâle les fécondera aussitôt. Généralement, c'est le mâle qui s'occupe de la ponte, une fois terminé, il chasse la femelle et prend soins des oeufs en les ventilant, triant les oeufs morts ou non fécondés. Durant cette période, il est très agressif envers tous ceux qui s'approchent.

    L'éclosion a lieu (entre) 5 et 6 jours après, il faudra alors retirer le mâle. Installez un goutte à goutte pour remplacer les filtres et arrêtez l'écumeur (Afin qu'ils ne se fassent pas aspirer). S’ils acceptent les rotifères (chose pas toujours évidente), ils grandiront assez vite pour se nourrir de nauplies d'artémias.   

Les Apogonidés : 

    Les plus connus sont de loin les "Ptérapogon Kauderni", l'une des espèces qui se reproduit le plus en aquarium, ce qui fait bien les choses car cette espèce "endémique" se trouve que sur les côtes d'une petite île du globe "l'île Banggai" et sa rareté en aurait fait une espèce menacée. Il aime être en présence de ses congénères, mais le plus délicat pour sa reproduction et qu'il n'y à aucune différence extérieure visible entre mâle et femelle. Vous pouvez par contre repérer un couple visuellement en insérant cinq ou six jeunes dans un bac, plus tard, un couple s'isolera des autres.

    L'aquarium de reproduction n'a pas besoin d'être très grand, de 50 à 100 litres sont suffisants. Une fois repéré le couple, placez-le dans ce bac que vous équiperez de deux ou trois pierres vivantes afin de sécuriser les apogons. Vous pouvez aussi mettre une très fine couche de sable de corail. En filtration, un goutte à goutte serait préférable à un filtre. Le taux de nitrate doit être inférieur à 10 mg/l pour une réussite. Pour les paramètres de l'eau, le ptérapogon n'est pas très exigeant sur la densité, entre 1022 et 1025, une température de 25°c et un PH de 8,5. Pour facilité le frai chez les Kauderni, un oursin diadem "Diadema setosum" serait le bienvenu.

    Quand tout est prêt, le couple commence sa parade en fin de journée, le mâle fait la coure à sa femelle en se plaquant à côté d'elle, il change de côté fréquemment en frétillant, il est alors très territorial envers des étrangers. Lorsque la femelle expulse ses oeufs (de couleur rose) le mâle les féconde aussitôt et elle les prend en bouche. Les apogonidés pratiquent l'incubation buccale, ce qui nous arrange et nous facilite la tâche car nous n'avons à aucun moment besoin d’intervenir.

    Après 6 jours, les oeufs ont éclos et les alevins sont visibles dans la bouche de la femelle. Ce n'est qu'au bout d’un mois qu'ils commenceront à sortir (Généralement une quinzaine de petits) Ils auront déjà la forme et la couleur des parents. A ce moment là, ils iront se réfugier dans les épines des oursins.  

Les Hippocampes :

    Les Hippocampes font parties des "syngnathidés". Ces poissons (car ce sont bien des poissons) sont à maintenir seuls en aquarium car leur régime alimentaire et leur façon de se nourrir ne leur permettent pas d'avoir de concurrence sur ce point, ils sont très lents et demandent exclusivement une nourriture vivante (artémias, alevins de vivipares etc...) Vous devrez tenter sa reproduction en aquarium spécifique identique au bac de maintenance des hippocampes car après la naissance, les parents doivent être retirés pour ne pas dévorer les petits.

    L'aquarium devra avoir une densité de 1022 avec un PH de 8,5 et une température de 25°c. La reproduction des hippocampes est un moment magnifique et très romantique, le mâle et la femelle s'accrochent ensemble par la caudale et dansent pendant des heures avant de passer à la ponte, leur corps s'entrelacent interminablement. Puis la femelle émet ses oeufs par petites sessions dans la poche située au-dessus de la caudale du mâle, dans son bas ventre, ils sont fécondés au passage. Lorsque l'accouplement est terminé, vous pouvez retirer la femelle qui n'a plus d'utilité pour l'élevage, c'est le mâle qui fait tout le reste.

    Après 10 jours environ, c'est le mâle qui donne naissance aux alevins par petites contractions, les alevins sont déjà grands à cet instant, un centimètre environ. Une fois que le mâle a tout libéré, cela peut durer plusieurs heures, retirez-le pour le replacer dans le bac communautaire.

    Les plus petits d'entre eux devront être nourris avec des rotifères mais les plus grands seront déjà capable de manger des nauplies d'artémias. Leur croissance est très lente.  

Les Pseudochromidés : 

    Les Pseudochromidés sont hermaphrodites, mais a l'inverse des Pomacentridés, ce sont des "hermaphrodites protogynique", c'est à dire qu'ils naissent tous femelles et le plus dominant du groupe se transforme en mâle. Avoir un couple en aquarium est très délicat car ils supportent mal la cohabitation entre même espèce dans un espace restreint ou alors, uniquement dans de très grands bacs. (Le mâle est reconnaissable chez certaines espèces, chez le pseudochromis fridmani, il a la caudale effilée, ronde chez la femelle, sur les autres espèces, les mâles sont plus colorés mais la différence de coloration n'est pas toujours évidente à voir).

    L'aquarium de reproduction doit avoir un volume assez grand d'environ 200 litres, sans aucun substrat ni décor pour éviter toutes maladies. L'équipement du bac doit compter un écumeur, un ou plusieurs filtres mousses à exhausteur (Ce système et préférable car il évitera l'aspiration des oeufs), chauffage et éclairage du même type que le bac principal, un stérilisateur UV sera que bénéfique. Les pseudochromis pondent généralement dans des cachettes, donc placez dans le bac des tuyaux PVC.

    Pour la reproduction, le mâle attire la femelle dans sa "cachette" et la ponte a lieu, la femelle émet jusqu'à 2000 oeufs. Une fois les oeufs fécondés, le mâle chasse la femelle et prend sa colonie en charge, il attaquera tout ce qui s'approche (même l'aquariophile).

    L'éclosion à lieu trois jours plus tard, retirez le mâle. Les larves sont extrêmement petites, donc coupez l'écumeur et remplacez les filtres par un goutte à goutte. Leur première nourriture sera des rotifères. Pour l'élevage des rotifères, il faut avant tout laisser se développer des algues unicellulaires "Nannochloris occulata" (Ce type d'algue est à préparer à l'avance dans un autre bac spécifique, on les voit uniquement par la couleur de l'eau, légèrement verte) et se procurer une souche de rotifère 'brachionus plicatilis"qui se nourrira de ces algues en suspension. Après deux semaines environ, les alevins seront assez gros pour manger des jeunes nauplies d'artémias en plus des rotifères. Ce n'est qu'au bout d'un mois que vous serez fixé si l'élevage a réussit ou non. Les alevins prendront la coloration de leurs parents en très peut de temps et pourront être habitués aux paillettes.   

Les Gobidés :

    Ils font partis d'une des plus grandes familles car ils sont dans toutes les mers du globe. Pour la reproduction, qui est assez rarement réussie en aquariophilie, le plus dur est d'avoir un couple car il n'y à pas de différence physique entre mâle et femelle. Si toutefois vous avez la chance d'en avoir un vous pourrez tenter sa reproduction.

    Avant tout, préparez le bac destiné à recevoir le couple de façon assez similaire au bac d'origine, les gobies ont besoins de substrat pour se sentir à l'aise, l'eau devra être parfaite, 0mg/l de nitrates, PH 8,5 et densité 1021 à 1026 (Suivant la provenance de l'espèce à reproduire), la température à 27°c. L'équipement du bac doit compter un écumeur, un ou plusieurs filtres mousses à exhausteur (Ce système est préférable car il évitera l'aspiration des oeufs), chauffage et éclairage du même type que le bac principal, un stérilisateur UV sera que bénéfique. Installez-leur aussi des tubes PVC pour support de ponte.

    Lors de la ponte, la femelle émet 250 oeufs environ sous la forme d'une boule que le mâle viendra féconder. Une fois la reproduction terminée, retirez les parents pour les replacer dans le bac principal et stoppez l'éclairage, les oeufs sont sensibles à la lumière. Cachez les vitres afin d'assombrir au maximum et mettez un diffuseur d'air afin d'avoir un taux d'oxygène à saturation.

    Après Huit jours d'incubation, les premières larves vont apparaître, les rotifères constitueront la première nourriture. Pour l'élevage des rotifères, il faut avant tout laisser se développer des algues unicellulaires "Nannochloris occulata" (Ce type d'algue est à préparer à l'avance dans un autre bac spécifique, on les voit uniquement par la couleur de l'eau, légèrement verte) et se procurer une souche de rotifère 'brachionus plicatilis"qui se nourrira de ses algues en suspension (Cet élevage peut être directement fait dans le bac ou se trouve les alevins). Les nauplies d'artémias pourront être consommées après une quinzaine de jours.   

Les Grammidés :

    Le plus connu des Grammidés est de loin le "gramma loreto", son inconvénient pour la reproduction est qu’il ne se supporte ses congénères en captivité ou alors, cela oblige à avoir de grands aquariums (600 litres minimum). Le mâle se distingue par une taille plus grande que la femelle et une forme plus svelte (ce qui n’est pas facile à voir car les tailles varient suivant les spécimens).

    Si vous avez un couple certifié, vous pourrez tenter sa reproduction dans un aquarium de 150 litres avec un PH de 8,2, une densité de 1024 et une température de 25°c. L'équipement du bac doit compter un écumeur assez dimensionné, un ou plusieurs filtres mousses à exhausteur (Ce système est préférable car il évitera l'aspiration des oeufs), chauffage et éclairage à dominante bleue, avec si possible un stérilisateur UV. Ne mettez pas de substrat mais installez-lui quelques roches vivantes possédant des cavités ou quelques tuyaux PVC de petit diamètre (environ 3 à 4cm) fermés en bout. Introduisez aussi quelques pieds de "colerpa".

    Une fois prêt et décidé, le couple va préparer sa zone de ponte (C'est plus souvent le mâle seul qui se charge de cette opération) Ils vont nettoyer soigneusement le site et construire un nid avec des brins de "Colerpa" qu'ils auront mâchés. Ils vont même jusqu'à boucher l'entrée de la cavité afin de leur laisser juste la place de passer. Le mâle attire alors sa femelle et la ponte a lieu, les oeufs sont déposés sur le lit de feuille qu'ils auront construit et seront aussitôt fécondés. La ponte peut durer plusieurs jours.

    Le mâle (Comme la grande majorité des espèces en eau de mer) prend soins seul de la suite, il nettoie les oeufs, les aère et les change de place.

    L'éclosion apparaît au bout de 7 jours et elle se produit à la tombée de la nuit. Retirez les parents pour les replacer dans le bac d'ensemble et arrêtez les filtres et l’écumeur, renouvelez l'eau très lentement au goutte à goutte. Les larves devront rapidement être nourries avec des rotifères et dix jours plus tard, avec des nauplies d'artémias fraîchement écloses. Quand les alevins seront âgés d'un mois, ils prendront la même couleur que leurs parents.

oeufs de demoiselle bleue

____________________

Les 8 derniers sujets du forum :

SujetRéponsesVusDernier message
capot 250rds26018/08 à 07:21 par récif83
balling1124817/08 à 10:19 par Patounet68
blennie bicolore devient blanche pâle57615/08 à 13:26 par Alex040589
Le reef de "Patounet68"214605313/08 à 20:15 par Patounet68
le reef de Ytsack (2)26169113/08 à 19:23 par ytsack
Rampe Led Daytime (120cm)02613/08 à 18:59 par ytsack
Le reef de "Biguy"1440513/08 à 13:29 par Biguy
Le Reef de Sulfir (2)710813/08 à 08:52 par rocknroll2_69



 ______________________________________________________________ 

Copyright © 2002-2013 aqua-planete.com
Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite.
Droits d'auteur enregistrés. CopyrightDepot.com sous le numéro 00049351

 ______________________________________________________________